27 octobre

Emel Mathlouthi

Portrait Emel Mathlouthi

© Julien Bourgeois

Emel Mathlouthi, c’est un coup de coeur qui non seulement dure, mais grandit à vue d’oeil. C’est la deuxième fois qu’elle jouera pour Voix De Femmes et si vous étiez à l’ouverture du festival en 2013 : vous savez. Vous serez les premiers devant la scène cette année, et vous amènerez du monde. Parce qu’une expérience pareille, ça se partage!

Emel Mathlouthi, c’est une voix qui vous transperce et qui vous laisse avec la chair de poule bien après qu’elle se soit tue. Mais c’est aussi (surtout?) une « musicienne du monde » qui développe et affute un style personnel et audacieux, qui emprunte librement à la tradition tunisienne comme à l’avant-garde de l’electronica.

Son deuxième album, Ensen (février 2017), est un bijou. De ceux qui dépasse les frontières de genre pour prendre directement aux tripes.
Autoproduit et enregistré dans 7 pays, sur 3 continents, en collaboration avec plusieurs autres producteurs tels que Valgeir Sigurðsson (Sigur Ros, Björk) et Johannes Berglund (The Knife, Shout Out Louds, Ane Brun). Ensen Dhaif (« Helpless Human »), qui donne son nom à l’album, allie gumbri (luth à trois cordes tunisien utilisé dans la musique gnawa), zukra (flûte tunisienne) et bendirs (tambours nord-africains) à une lourde grosse caisse, pour un résultat d’une puissance inouïe. 3615 catharsis.

Amoureux de la musique de tous bords : venez, on va vibrer. C’est une promesse.

Site web
Emel Mathlouthi est aussi sur Facebook, Twitter et Soundcloud.

Zoë Mc Pherson

zoe-mc-pherson-13e-Festival-Voix-De-Femmes

© Camille Cooken

Zoë Mc Pherson (France/Irlande du Nord) vit à Bruxelles, où on la connaissait jusque là sous le nom de Empty Taxi. Mêlant intérêt anthropologique et electronica contemporaine, elle a pour habitude de partir à la découverte de tribus et de rituels à travers le monde pour injecter du field recording et des sons rares dans des compositions autrement immersives et percutantes.

En 2017, Zoë Mc Pherson dénoue une série de compositions pour son premier album, « String Figures » en collaboration avec l’artiste visuelle multimédia Alessandra Leone.
Artiste associée du Beursschouwburg cette année, elle y dévoilera pour la première fois le 20 octobre prochain (dans le cadre du focus programme The Future is Feminist, qu’on vous recommande évidemment chaleureusement).
Et la deuxième date, devinez quoi… ça sera à Liège, le 27 !

Le projet s’inspire du « berceau du chat », ce jeu de ficelle qui se joue à deux (ou plus) qui consiste à enchaîner les figures géométriques. Des variantes du jeu existent (ou ont existé) dans toutes les cultures du monde, des pôles à l’équateur. Des variantes de sens, aussi : jeu de loisir, art graphique, support de narration ou de divination…
De l’ouverture à la transmission finale, chacun des 7 chapitres explore un axe symbolique autour duquel s’opèrent des transformations successives, enroulées sur un souvenir sonore.

String-Figures-13e-Festival-Voix-De-Femmes

Chapitres
i. Sabotage Story (unknot opening)
ii. Deep (prayer)
iii. Shaman (how I became)
iv. Komusar (moving)
v. Hardingfele (release)
vi. Inouï (and free)
vii. Transmission (so it shall never be lost)

Live show
Zoë Mc Pherson – electronics and voice
Falk Schrauwen – percussions
Alessandra Leone – live visuals
Hen Lovely bird – choreography

Site web du projet String Figures

Reflektor

Place Xavier Neujeau, 24

Liège


20h

Prix : 12/16€ en prévente, 14/18€ sur place

Tickets

Programme de l'évènement

20:30 - ZOË MC PHERSON

22:00 - EMEL MATHLOUTHI

Artistes

Partager