Lundi 14 octobre 2019

Tous droits réservés

Avec ce premier documentaire (2011), Alethea Arnaquq-Baril livre un film aussi intime que politique.
Après avoir été interdits pendant près d’un siècle, les tatouages faciaux traditionnels inuits (tunniit), sont presque tombés dans l’oubli. La réalisatrice se lance dans un voyage à la rencontre des communautés inuites de l’Arctique pour tenter d’élucider les mystères de cette tradition ancestrale et en faire ressurgir la signification.

Avec son amie de longue date, la militante Aaju Peter, elles collectent les récits des Aîné.es portant sur cette forme d’art féminin autrefois populaire, avant de se réapproprier concrètement cette pratique.
Le passé rencontre le présent dans ce compte-rendu intime du cheminement des deux femmes vers l’auto-émancipation et la compréhension culturelle.

Avant et après le film :

Alix Nyssen, historienne de l’art spécialisée dans l’artification du tatouage, introduira le film et animera les échanges à l’issue de la projection.