© Laurent Haegdorens (détail)

Pour habiller le bar du Reflektor, l’équipe de choc de la scénographie a collaboré avec la Coopérative Mergoum.

Le margoum ou mergoum est un tissage de laine utilisé comme tapis de sol dont les origines sont arabo-berbères. La fabrication artisanale du margoum est une combinaison de l’art du tissage traditionnel et du dessin sur la laine. L’artisan prépare la laine et utilise le métier à tisser et les outils traditionnels ; cet artisanat, comme beaucoup d’autres, nécessite de gros efforts physiques.

Les tapis exposés durant ces trois jours sont les créations des artisanes (et conseil d’administration) de la coopérative :
Jannet Ismail
Yemna Mokhtar
Sameh Maaoui
Najwa Gayed
Fathia mbarek

Cette initiative est portée par l’asbl Tanit, qui a pour vocation d’amener la voix citoyenne dans l’espace public sous forme artistique. Elle défend les droits des femmes, notamment le droit à un travail décent, à l’accès à un environnement favorable au développement personnel et collectif.

Les photographies exposées sont le travail de Laurent Haegdorens et documentent le travail de tissage des membres de la coopérative.
Ce travail a bénéficié du soutien de Artichok.

Les silhouettes sur pied ont été créées par les artisanes de la coopératives Mergoum, coachées par Giovanni Biasiolo, assisté par Eva Hermann. Un projet soutenu par le BIJ et l’asbl Assistance à l’Enfance.

Tous les tapis et photos exposés sont disponible à la vente, via la page facebook de la Coopérative ou directement auprès de Oussema Gmati : 0489 53 59 9

Partager